lundi 6 février 2017

La méditation, pourquoi, comment?

Vous êtes intéressé par la méditation, voire même vous avez débuté " la méditation silencieuse, l'assise immobile, la méditation pleine conscience, le zen assis, la pratique de la contemplation" (j'oublie certainement de nombreuses appellations, je vous en prie, ajoutez celle qui vous correspond) et malgré vos bonnes résolutions, le soutien de livres vidéos enregistrements d'enseignements divers, vous vous rendez compte que la tâche est plus ardue qu'elle ne le paraissait au départ.
L'expérience de plusieurs années de pratique de la méditation au sein de divers groupes et dojos zen, pendant les sessions intensives ou les méditations quotidiennes m'a permis de mieux cerner les aspirations des gens franchissant quelquefois sans trop comprendre pourquoi la porte d'un petit local nommé dojo zen ou zendo.
Tout d'abord, même si vous n'avez pas de mots précis, vous en arrivez là souvent parce qu'un déséquilibre est surgi dans votre vie, un changement qu'il vous est difficile de comprendre ou accepter.
Souvent banal, une rupture avec un conjoint, des problèmes professionnels, la perte d'un proche, des pertes matérielles, l'annonce d'une maladie, un malaise difficile à définir...
Et voilà, vous pensez à juste titre que la solution est en vous même !
Rassurez vous, on ne vous demandera pas de vous expliquer ou de vous justifier. En fait, on ne vous demandera rien d'autre que vous asseoir en silence et on vous guidera pour vous aider à comprendre comment équilibrer votre corps à travers la posture, respirer amplement et considérer vos  douleurs, pensées, émotions à leur juste valeur.
Et oui, tout ceci vous semble bien trop simple. Pourquoi auriez vous besoin d'aide ?
Tout d'abord simplicité ne signifie pas facilité.
Pendant la méditation, vous serez seul face à vous même et là ça sera difficile  de faire semblant, à moins de vous mentir à vous même, généralement on n'y arrive pas très longtemps, à un moment, il faudra vous accepter avec vos qualités et vos faiblesses du moment.
Reproduire le tableau d'un grand artiste ne vous placera pas sur un pied d'égalité avec lui, vous serez au mieux un bon imitateur.



Bien sûr, tout le monde n'est pas Picasso, et le talent n'exclut pas le travail, la constance .
Même si vous ne désirez  pas devenir des artistes hors pairs comme des Mozart de la méditation, on peut vous donner les bases pour devenir un vrai musicien et pouvoir jouer seul ou avec les autres, même si zazen est un chant silencieux.
La méditation correctement pratiquée vous concerne directement, dans le zen on dit retrouver sa vraie nature, la condition normale, enfin bref une vraie liberté,,,
A la fin, votre posture quand elle respecte les grands principes d'équilibre du corps de l'esprit devient unique et vous met à votre juste place.
Il y a un proverbe zen qui dit : On peut amener la vache à la rivière mais on ne peut pas la forcer à boire...
A chacun de voir s'il a soif et jusqu'à quel point.
J'ai vu de nombreuses personnes venir et quitter le dojo après fait zazen plus ou moins longtemps avec nous, en donnant ou non des explications quand à leur arrivée ou à leur départ.
Peu importe, la porte est ouverte et vous pouvez entrer et sortir à votre guise au gré de votre soif.

A la votre !

Bernard, responsable du dojo zen de Saint-Etienne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire